Comment enterrer sa vie de célibataire quand on est…

9 décembre 2009

… con et pleurnichard, vous devez finir par connaître mon gimmick.

Remarque liminaire : vous avez tous mes plus plates excuses pour le silence radio de ces dernières deux semaines. Un bref résumé des événements donnerait : nous nous sommes mariés civilement, j’ai trouvé un job et commencé à travailler, les préparatifs du mariage religieux s’affolent, je suis actuellement en séminaire de formation à Perpette-les-Oies pour deux semaines et je dois prendre l’avion vendredi soir pour rentrer à Paris et me marier. Et puis, donc, mon chéri (fiancé ? mari ? Comme le dit ma belle-mère, nous sommes un peu dans le no man’s time en ce moment, pas encore mariés mais quand même un peu, difficile de savoir quel terme employer…), mon chéri et moi-même, donc, avons enterré notre vie de célibataires.

Nous avons tous les deux la chance d’avoir des amis fabuleux et plutôt nombreux. La preuve, j’ai trois témoins et il en a quatre. Mon amie Julie m’a parlé depuis bien longtemps de l’enterrement de vie de jeune fille qu’elle avait l’intention de m’organiser. Je dois avouer que j’étais réticente au début, le scénario hammam-accrobranches-stripteaseurs me tentant très moyennement… Mon fiancé, quant à lui, a refusé énergiquement l’idée même d’un enterrement de vie de garçon. Mais Julie a de bien meilleures idées que ça…

Elle a aussi un partner in crime, en la personne de l’un des témoins de mon chéri (appelons-le Témoindechéri). C’est au mariage civil qu’ils se sont rencontrés et ont eu l’idée maîtresse pour nos enterrements…

Tout est parti d’une discussion au petit déjeuner, le lendemain de notre passage à la mairie : quels sont les comportements d’homme et quels sont les comportements de femme ? Plus précisément, comment pourrait-on définir une journée d’homme, et une journée de femme ? Le sujet nous a vite inspirés, il a été question de rugby, de bière, d’épilation, de shopping, de poker… Et puis nos témoins ont eu la même idée que Céline, l’Ingliche Titcheur : et si on faisait vivre à Marie une journée d’homme, et à son chéri une journée de femme ?

Un samedi matin de novembre, donc… Mon chéri était parti bosser, quand on frappe à la porte. Naïvement, je vais ouvrir… et me retrouve nez à nez avec des kalachnikovs brandies par de grands individus cagoulés. J’ai poussé un hurlement qui a dû réveiller tous les voisins. Ils se sont rués dans l’appartement en criant eux aussi et en me braquant avec leurs armes. Quand ils ont ôté leurs cagoules, j’ai reconnu trois de nos témoins… Les kalachnikovs étaient super bien imitées.

Et après eux, est entré mon chéri. J’ai d’abord cru qu’il était de mèche, mais non : ils l’avaient cueilli dans le hall de l’immeuble quand il était sorti ! Le programme de la journée, tel que conçu par les témoins, était de nous enlever chacun de notre côté, puis :

– le matin, les témoins de mon fiancé me faisaient vivre une journée typique de mec : un gros steak et une pinte de Guiness en guise de petit dej, suivi d’un entraînement de rugby et d’un visionnage de Rocky 4

– pendant ce temps, mes témoins faisaient vivre à mon fiancé une journée typique de fille : Love Actually, vaisselle, perruque blonde, épilation, jus de concombre (bio, n’est-ce pas Marine ?) en guise de déjeuner

– et l’après-midi, échange des prisonniers (et des activités, donc) : trucs de filles avec mes copines (et moult chocolat) pour moi, trucs de mecs avec ses copains (et moult cigarettes) pour lui.

Sauf que voilà, mon fiancé a son caractère. Quand Julie s’est approchée de lui avec la perruque blonde et le boa en plumes roses, il a refusé tout net. Nos amis le connaissent quand même un peu, et ils ont vite compris que s’il n’avait pas donné son accord pour cet « enterrement » et qu’il refusait en faisant cette tête-là, il valait mieux laisser tomber, parce qu’avec lui non c’est non. Du coup… exécution du plan B.

Nous avons décidé d’aller petit-déjeuner tous ensemble. Nos témoins étaient toujours chargés de tout le matériel (déguisements notamment) prévu pour le plan initial, et voilà qu’en passant devant un bar, nous voyons une petite annonce : « Cherchons serveuse, se présenter avec CV et photo ». Témoindechéri a regardé l’annonce, le sac de déguisements, et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire il a décidé de passer cet entretien d’embauche. Petit passage à l’appartment pour se changer, et voilà que nous avons fait la connaissance d’Ursula…

Alors voilà, je vais vous la présenter parce qu’elle est un peu timide… Ursula est étrangère, elle apprend notre belle langue. Elle travaille la nuit, mais ça ne l’empêche pas de vouloir se faire plein d’amis dans son nouveau pays… Vous pourrez la trouver le soir, dans l’ouest parisien, elle aime bien se balader au milieu des arbres pour regarder les étoiles…

Quand nous sommes arrivés au café où nous avions l’intention de petit-déjeuner, on nous a accueilli en disant « Désolés, on ne sert pas d’alcool avant dix heures »…

L’après-midi, les hommes sont en effet allés regarder Rocky 4 en fumant des cigares et en buvant de la bière, pendant que nous allions manger une fondue au chocolat !

Publicités

13 Réponses to “Comment enterrer sa vie de célibataire quand on est…”

  1. pourquoisecompliquerlavie said

    Faut dire que Fistonchéri déteste les surprises. Il n’est pas mon fils pour rien : je déteste aussi les surprises. Alors, moi j’arrive vaguement à me dominermais lui, déjà quand il avait deux ans, il ne supportait même pas les cadeaux emballés. Aujourd’hui encore, quand il m’arive de lui faire des cadeaux, je continue de refuser que les vendeurs les cachent dans un bel emballage cadeau….

    J’ai une filleule (celle qui sera dans le cortège samedi avec sa si jolie robe que nous avons conçue avec Bellefillechérie qui, à trois ans, hurle si on lui propose un déguisement !
    La robe pour le mariage, pas de problème, le mariage c’est du vrai et pour de vrai, mais un déhuisement de princesse, beurk !

  2. Julie said

    Merci Marie pour cet article !
    Ca fait toujours autant plaisir de se replonger dans les événements de cette journée, ça me donne le sourire pour la journée, c’est génial.

    Je précise, par contre, tu parles de « plan B » quand le plan A a capoté… au départ, il n’y avait pas de plan B, hein, on est d’accord ? Impro totale.
    Mais il faut reconnaître que c’est souvent dans ces moments que c’est meilleur : le gros de la journée a été arrangé la dernière semaine voire au fil des événements et, sans ça, nous aurions raté l’attraction principale, à savoir l’intrusion inopinée d’Ursula en guest star de la journée. Quel dommage ç’aurait été… 😉

  3. félicitations pour ton job!

    et puis, vraiment, super idée d’inverser les rôles pour l’enterrement de vie de jeune fille/ garçon!
    je garde l’idée, pour un prochain mariage….

    bon courage pour la fin de ta formation, et les derniers préparatifs!

  4. Leona said

    Mariés civilement mais pas encore religieusement… « fiancé » ou « mari » ? je dirais… « demi-mari » ? ou « mari-civil » ? 😀

    Bravo à vos témoins et potes pour les idées farfelues et le mélange d’organisation et d’impro (à la place de ton époux, moi aussi j’aurais refusé l’épisode « épilation » !!).

    Moi non plus je n’aime pas beaucoup les surprises, donc mes amies sont déjà averties : je leur laisse carte blanche pour mon enterrement de vie de jeune fille, à trois conditions : 1° ne pas me faire boire une goutte d’alcool, 2° ne rien faire qui pourrait me donner mal au dos, et 3° me laisser choisir la date ! ça me paraît acceptable, comme conditions… 😉

  5. Zandra said

    Je suis la seule à me demander comment le marié a pu s’organiser pour pas finalement ne pas être allé travailler ?

    Félicitation pour ton nouveau travail. Le séminaire de formation sent l’audit externe à plein nez (est-ce que je me trompe ?)

    Personnellement je ne comprends pas l’utilité de ces « enterrements », que j’associe assez fortement à Halloween matiné de « Spring Break ». Mais si c’est une excuse pour voir ces amis…

  6. Marie said

    Julie : eh oui, impro totale, le résultat est plutôt concluant !

    Marine : merci !

    Leona : oui, tu as raison. C’est important de s’exprimer très clairement sur ce qu’on veut ou pas…

    Zandra : Pour moi le principal intérêt était effectivment de voir mes amis, dont certains avaient fait de gros efforts pour se libérer ce jour-là. Mon chéri a sa propre boîte, et il devait travailler avec son associé… qui est aussi son témoin. Donc il n’avait en fait jamais été question pour lui de bosser ! Quant à mon job, je préfère ne pas en dire plus (d’ici que des collègues me lisent…)

  7. Mia said

    Merci pour ce partage! Ca a dû être rigolo (après coup… pour les kalachnikovs).

    Félicitations (et bon courage) pour ton boulot!!!

    Je pense que ça peut être marrant les EVJF/G. Mais Leona a raison : autant fixer les limites en amont!
    De mon côté je n’y pense pas du tout.
    Mais des potes de mon copain m’ont déjà (!!) demandé si j’étais ok pour leur ouvrir notre porte un samedi matin s’ils débarquaient tous chez nous… (ils habitent loin et feraient le déplacement exprès)…
    J’ai dit oui… (tant qu’ils me le ramènent en un morceau!)

  8. pourquoisecompliquerlavie said

    Un truc auquel je pense un peu tard : comment vous savez que les Kalachnikovs étaient bien imitées ?

    Moi je suis pas fichue d’en reconnaître une vraie d’une fausse (et vice versa d’ailleurs) 😉

  9. Titcheur said

    Vos témoins ont vraiment eu une idée originale! C’est vrai que les enterrements de vie de garçon/jeune fille peuvent vite tourner au ridicule, mais là, chapeau!
    Et merci pour le clin d’oeil!
    Félicitations pour ton nouveau job. C’est l’année des grands changements!

  10. Anne-Laure said

    Petite pensée pour toi/vous, à la veille du grand jour… passez une très belle journée !!! Je prierai bien pour vous demain…

  11. moi je dis « à quand un billet post-mariage? »
    écris la nuit, dans les transports, ou aux toilettes… j’en sais rien, trouve un creux dans ton planning, pour nous raconter plein d’autres trucs!
    🙂
    tu as réfléchi à l’avenir de ton blog?
    à bientôt!

  12. Bonjour,

    Nous vous contactons par ce biais car nous n’avons pas votre adresse mail.
    Votre site est très sympa et regorge de bonnes idées pour organiser un mariage.
    Nous rédigeons aussi un blog consacré au mariage : http://www.organiser-un-mariage.com/blog/
    D’ailleurs, nous avons écrit un article répertoriant les 50 premiers blogs dédiés au mariage en France et vous en faites partis (http://www.organiser-un-mariage.com/blog/2010/02/16/50-blogs-francais-sur-le-mariage/).
    Nous serions ravis d’un échange de liens entre nos deux blogs.
    Votre blog serait visible dans la catégorie « liens » (soit sur toutes les pages du blog organiser-un-mariage.com).
    Si vous êtes intéressé ou si vous avez d’autres propositions à nous faire, n’hésitez pas à nous contacter.

    Sinon super original l’idée de l’enterrement de vie de jeunes mariés inversé! Et félicitations quand même pour le mariage civil !!

    A bientôt
    Bien cordialement,

    Adeline MARTIN
    contact@organiser-un-mariage.com

  13. Oui moi aussi je voudrais bien un billet post mariage !! Raconte-nous comment s’est passé ton mariage, ce que tu referais, ce que tu referais surtout pas.

    J’espère en tous cas que tout s’est bien passé pour vous ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :