Jouet sexiste

21 août 2009

On s’éloigne du thème de ce blog, là, mais je tenais à clamer mon indignation ! Vous avez été comme moi des petites filles sages qui lisaient Martine, jouaient à la poupée et avaient une grosse cuisinière en plastique avec plein de petits ustensiles en plastique dans leur chambre ? Bah croyez-moi, c’était une éducation hyper féministe par rapport à ça :

L'aspirateur jouet...

L'aspirateur jouet...

et surtout, ça :

... et son amie la serpillère jouet

... et son amie la serpillère jouet

Photos prises au rayon jouets d’un grand magasin suisse, à Coire. Il semblerait qu’il existe aussi un fer à repasser jouet. Vous remarquerez que, non contents d’affirmer urbi et orbi que le ménage est amusant (pourquoi pas, après tout, la méthode Coué ça peut marcher), les concepteurs des charmants joujoux ont utilisé, sur les boîtes, uniquement des images de petites filles souriantes. Si on voulait envoyer le message que le ménage c’est pour les filles, et qu’en plus c’est super épanouissant pour elles, on ne s’y prendrait pas autrement… C’est étonnant, je n’ai pas vu de boîte de jeu sthétoscope, tubes à essai ou ordinateur portable de businesswoman dans la même collection…

Quel marketing de merde…

Mais bon, tout n’est pas perdu. Pendant ce temps, des chercheurs se penchent sur l’adoption des comportements de genre par les enfants (merci Marion pour le lien). Le jouet préféré de mon filleul est sa cuisinière. Et moi qui ne sais pas coudre, je sais comment fonctionne un moteur à explosion.

Vous en pensez quoi ? Vous avez eu quel type de jouets petit(e)s ? Vous donnez ou donneriez quoi à vos enfants ?

Publicités

6 Réponses to “Jouet sexiste”

  1. marion said

    Gosh sympa les jouets « pour faire comme maman ».
    J’ai eu un fer à repasser jouet, trouvé je ne sais où, mais électrique, que, à 4 ans, j’ai branché chez ma nounou et ai laissé sur la moquette. Bilan : une fessée et ma mère a du repayer la moquette brulée … 🙂
    Mon petit frère, jaloux de ma poupée, a eu un magnifique baigneur Corolle à Noël (il avait trois ans), et je me souviens encore de son visage interrogateur ouvrant le paquet : « ah ah…bébé? ». Il a fini avec des peintures de guerre d’indien au feutre mais il a quand même pas mal joué avec.
    Et on a tous les deux eu, après moultes supplications, des pistolets bleus à fléchettes oranges (d’ailleurs mon père s’en est acheté un aussi et ça a donné lieu à des bagarres homériques derrière les fauteuils du salon).

    Enfin bon, tout est possible, on peut savoir coudre et faire le ménage ET savoir réparer sa voiture je pense… en tout cas si j’ai des enfants je leur donnerai des jouets qui permettent de s’amuser avec d’autres (ballons, malle aux déguisements, …) et relativement bisexués 🙂 mais on ne peut rien contre les cadeaux de la vieille tante Alberte (tiens un aspirateur) ou de la copine (quelle belle figurine de GI Joe. Par contre on peut détourner les objets (et si on allait aspirer des insectes pour les observer?).

  2. pourquoisecompliquerlavie said

    Comme cela fait quatorze jours de blog féministe à outrance, je ne commenterai même pas.
    Moi, petite, j’ai eu une poupée (mon frère aussi, la sienne s’appelait Aline) et comme il est devenu flic, on ne peut pas dire que ça a eu la moindre influence sur son avenir d’homme. On a eu tous les deux ensemble un train électrique et un circuit électrique de course automobile. On a construit ensemble des maquettes de Mirage III et un porte avion. Puis j’ai eu une Barbie (une des premières) et j’ai commencé à lui coudre des vêtements.
    Je n’ai jamais arrêté de coudre des vêtements (sauf ces dernières années – par manque de temps pas par manque de goût.
    J’ai même proposé à Bellefillechérie de lui coudre sa robe de mariée… c’est dire. AH ! c’est pour ça qu’elle s’est dépêchée de l’acheter dans mon dos !
    Et pour cette année, j’ai projet de me remettre à la broderie. Si, si.
    Pour le reste j’adore les voitures et j’ai même piloté des formules 1 sur circuit !

    Bref, les jouets, c’est surtout une question de goût et franchement, si un jour j’ai des petits enfants, je les laisserai choisir les jouets qui leur font envie. A bon entendeur ….

  3. ma fille, si elle se voit offrir un aspirateur ou un fer à repasser, aura, à mon avis, cette réaction: « maman, pourquoi c’est une fille sur la photo, puisque c’est papa qui fait ça normalement? »
    Ben oui, je ne touche jamais au fer, ni à l’aspi. J’ai décrété que c’était trop physique, donc un truc d’homme.
    Mon chéri avait une poupée, petit, qui s’appelait Alexandra-Ophélie. Ma fille a tout plein de jouets de fille, évidemment, je lui ai même acheté le livre « Lola fait la dinette », de la collection Fleurus.( les autres thèmes sont « joue à la maitresse », « joue à l’infirmière », et … « fait le ménage »! (celui là je l’ai banni). Vous devinerez en quoi pouvait consister la collection garçon… entre « joue au pilote de ligne » ou « joue au docteur ».
    Bref.
    Une copine a acheté une poussette jouet à son fils, et une poupée à trimbaler dedans. Son père a fait une drôle de tête au début, mais après tout, maintenant, c’est « viril et sexy », d’être un homme qui s’occupe de son bébé. Donc il faudrait offrir une poupée à tous les petits garçons!
    Et puis, il suffit de voir jouer un garçon et une fille ensemble pour se rendre compte qu’ils prennent un plaisir fou à échanger leurs jouets!

    Comme toi, je suis scandalisée par ce marketing sexiste… et en même temps, je me demande si c’est la vraie question à se poser. ces marketeurs ont-ils tant d’influence que ça sur l’avenir de nos enfants? Peut-être pas… je crois que nos enfants sont plus intelligents et créatifs que ce que l’on croit, surtout en matière de jeu.
    Moi, en tout cas, lire la Comtesse de Ségur et jouer à la coiffeuse, ça ne m’a pas particulièrement donné envie d’embrasser une carrière de ménagère.

  4. Violaine said

    J’avais un raaaaaaavisant petit fer à repasser (Marion, tes parents ont du discuter avec les miens, il était tout en plastique et ne s’allumait pas – j’ai cramé la moquette avec un vrai fer il y a deux ans) avec une aaaaaaaadorable petite planche à repasser…

    Moyennant quoi, repasser une petite jupe me prend des heures et me tire des soupir à fendre l’âme.

  5. marion said

    Pareil que toi Violaine, j’ai du utiliser le mien 8 fois en cinq ans…

  6. […] n’est pas le premier billet que j’écris sur le sujet, et je sens que ce ne sera pas le dernier. Etre mère et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :