La robe, suite et fin (et photo)

24 juin 2009

Suite et fin de la fameuse histoire de la robe de mariée…

Je devais donc prendre rendez-vous pour essayer des robes, et j’appréhendais un peu ce moment, en me disant :

– toutes les robes sont trop chères pour moi

– les vendeuses vont se moquer de moi, ne pas me prendre au sérieux ou que sais-je, ça se voit trop que je suis jeune et désargentée

– et, argh, quelle mauvaise idée de me renseigner sur des forums, les vendeuses des boutiques où je pensais aller sont décrites comme de véritables dragons sur les forums, au secoooours…

Et c’est là que Julie intervient. Parce que, accessoirement, cette semaine-là, c’était notre remise de diplômes donc elle est venue à Paris pour quelques jours. La veille de son arrivée, elle m’envoie un message qui dit « Vu un reportage intéressant. Ton avis sur les robes d’occasion ? » Euh, pas vraiment d’avis, ça peut être sympa, tout dépend de la robe… Je vais chercher Julie à la gare le lendemain, c’est l’heure du déjeuner, et la voilà qui me dit : « tu fais quelque chose, là tout de suite ? »

Et nous voilà parties dans le métro, avec sa valise, jusqu’à une petite boutique à la vitrine mignonne : un dépôt-vente de robes de mariée ! Là, une dame très gentille nous accueille. Elle vend en effet des robes d’occasion, ainsi que des robes qui ont servi pour des défilés, le tout avec 60% de réduction environ sur le prix du neuf. Je me mets à examiner tout ça, il y a un grand choix dans ma taille. J’en sélectionne trois qui me plaisent et on commence les essayages.

Les deux premières ne me vont pas, mais alors vraiment pas. Je rentre dedans, évidemment, c’est ma taille, mais elles ne sont aaaabsolument pas coupées pour quelqu’un qui a ma silhouette, c’est assez comique en fait : trop longues, pas assez de place pour mes seins, etc. Julie, la vendeuse et moi rions bien.

Et puis j’enfile la troisième robe. Elle m’a plu dès que je l’ai vue, avec ses broderies, sa couleur pas vraiment blanche mais pas vraiment crème non plus, sa traîne de princesse — et sa taille Empire, je veux une robe à taille Empire. Déjà, c’est bien mieux. Elle est assez ajustée, la traîne est jolie sans prendre trop d’ampleur, la longueur est parfaite (ça c’est une vraie performance, je mesure 1m57 !) et je me sens bien dedans ! Je sors de la cabine et vais vers le miroir… C’est moi ça ? Mais on y croirait ! Pour une fois je n’ai pas l’air d’une gamine déguisée en mariée !

Tadaaam !

Tadaaam ! Photo (et photoshoppage pour flouter) : Julie

(même si, en postant la photo, je me dis « iiiih, je suis grosse ! »)

Je l’adore. Je la veux ! Restent deux choses à vérifier : le prix, et l’avis de mon fiancé. Il déteste les surprises et nous ne sommes pas superstitieux, donc je veux la lui montrer. C’est chose faite dès le lendemain. Youpi, il aime aussi ! Quant au tarif : retouche incluse, j’en aurai pour 600€. Un petit kilo à perdre aussi pour qu’elle ne plisse pas, ça ne devrait pas poser de problème. Et puis il me faudra un manteau, ou une étole, enfin un truc pour me réchauffer, il fait froid en décembre ! La robe a déjà servi pour un défilé — je ne savais pas qu’ils prenaient des mannequins aussi petits que moi !

Donc ça y est, la robe, c’est fait. Je suis ravie et très fière de moi, d’avoir choisi si vite. Je ne me voyais vraiment pas parcourir une dizaine de boutiques…

Info pratique pour ceux (celles, a priori ?) que ça intéresse : la boutique s’appelle Fortunée, 11 rue Pache dans le 11e arrondissement (métro Voltaire). Les essayages sont possibles sans rendez-vous en semaine, de 11h à 14h et de 15h à 19h, sur rendez-vous le samedi, la boutique peut se charger des retouches si vous le souhaitez.

Publicités

12 Réponses to “La robe, suite et fin (et photo)”

  1. Leona said

    Juste : bravo ! 🙂

  2. GRMMdecheri said

    Toutes mes félicitations pour le choix de votre robe.Vous serez à l’évidence une merveilleuse mariée.Il faudra néanmoins que vous m’expliquiez pourquoi votre génération a décidé de priver parents et amis de l’émouvant effet de surprise à l’apparition de la MARIEE,dans tous ses atours,à la porte de l’église et lors de la remontée de la nef jusqu’au choeur.Autres temps,autres moeurs,comme je ne sais plus le dire en latin…Est-ce une manifestation de générosité pour faire participer le plus grand nombre aux agréables préparatifs de ce grand jour?

  3. Bravo Marie, encore une étape de tes préparatifs, franchie !!
    quelle est la prochaine ?

  4. j’aime beaucoup, et le bon plan est tout simplement génial!
    en effet,ne pas tenir absolument à être la première à porter la robe, évite une dépense énorme et inutile, sans rien enlever à la beauté et à la qualité de la création.

  5. Mais non tu es très bien ! Et jolie robe ! Et au fait chez moi tu es taguée !

  6. Hello, nous aussi on se lance à l’eau.
    Pas pour notre mariage mais celui des autres à force de voir arriver des futures mariées désespérées.
    C’est sympa d’avoir les réactions de la mariée à chaud sur ton blog.

  7. Marie said

    Merci à toutes pour vos félicitations !
    Je suis en effet bien contente d’avoir franchi une première étape concrète…

    Leona : merci !

    Grand-maman : comme vous le savez, le fiancé déteste les surprises, donc il a vu la robe. Et je me disais que ça ferait plaisir à nos familles et amis de voir un peu les coulisses des préparatifs… Sans oublier que vous aurez peut-être quand même une surprise : vous ne connaissez ni ma coiffure ni ce que je porterai sur les épaules ! (ahem, moi non plus en fait)

    Mariagesochic : la salle ! Il faut vraiment qu’on s’y mette !

    UneChambreaMoi : je suis bien d’accord. En fait, ce que j’aurais encore préféré, c’est une robe ayant appartenu à ma mère ou ma grand-mère (comme dans les comédies romantiques américaines cucul…), mais il n’y avait pas en rayon !

    Thècle : Yep ! Je vais écrire ça dans la journée (enfin…)

    Eudoxie et Marija : Bienvenue ! Je suis allée voir votre blog, j’aime beaucoup ce que vous faites toutes les deux ! Vous vous êtes lancées récemment ? Bon courage en tout cas…

  8. marion said

    Carrément chouette ta robe !
    Trop grosse n’importe quoi, tu serais trop grosse si elle boudinais sous les bras, ce qui n’est pas le cas…
    Sobre et chic quoi, reste à trouver de quoi couvrir les épaules en cas de grand froid, de belles chaussures, et surtout un beau bouquet!

  9. farajmeriem said

    Bonjour,
    Je te félicite pour ton choix tous mes voeux de bonheur c’est à mon tour de trouver THE robe chez fortunée ou la nouvelle boutique http://www.graine-de-coton.com (c qui la meilleure a votre avis)
    Svp est ce que la boutique Fortunée est encore ouverte parce que je vois que le site internet http://www.fortunee.fr ne marche pas

    • Marie said

      Je suis allée chez Fortunée le mois dernier pour récupérer ma robe, et c’était effectivement encore ouvert.
      Je ne connais pas Graine de coton, donc je ne peux pas vraiment t’aider à choisir entre les deux…

      • farajmeriem said

        Merci Marie pour ta réponse, en fait la gérante de graine de coton s’est inspiré de Fortunée, elle y a acheté sa robe de mariée.
        Pour les filles qui sont intéressées:

        18 rue de l’abbé Groult 75015

  10. […] généralistes !), on dit le plus grand bien de Fortunée, à Paris. (Un témoignage ici, un autre là). A Paris toujours, il y a aussi Graine de Coton. Et en Provence, il y a Le Boudoir […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :