Un mariage catholique

3 octobre 2008

Nous sommes catholiques tous les deux, et la question ne s’est jamais posée, nous voulons un mariage catholique. A l’église, avec une messe, un Evangile, un vrai engagement devant Dieu. A tel point que la cérémonie religieuse (le « vrai » mariage) n’aura probablement pas lieu en même temps que le mariage civil. Le mariage civil c’est au pire une formalité administrative, au mieux un levier d’optimisation fiscale, et nous le traiterons comme tel.

Nous avons donc réfléchi aux prêtres que nous connaissions et qui seraient susceptibles de nous marier. Mon fiancé avait un excellent souvenir de l’aumônier de son lycée, qui a accepté une invitation à dîner. Il nous a expliqué les étapes à suivre et, au-delà de l’aspect pratique, les éléments essentiels du mariage catholique. Il y en a quatre, qui sont des conditions de validité du contrat : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité du mariage et accepter d’avoir des enfants. Il nous faut rédiger avec l’aide du prêtre un instrumentum, à savoir la lettre d’intention, qui comprend ces quatre conditions. En dehors de ça, la préparation comprend plusieurs rencontres avec le prêtre, et avec d’autres couples de fiancés. Pour servir de support, un livre qui n’est pas sans rappeler les manuels de catéchisme, et un long questionnaire sur nous deux, qui nous sommes, ce que nous cherchons, les valeurs qui fonderont notre couple et notre future famille.

Je suppose qu’il doit exister des couples qui ne prennent pas ça au sérieux, et ne s’intéressent qu’au décorum, la belle robe blanche, les chants, la musique, l’aspect solennel. Mais vraiment, j’aimerais savoir comment ils font semblant. L’Eglise est quand même particulièrement efficace pour nous mettre en face de nos sentiments et de nos interrogations les plus profonds. C’est peut-être parce qu’ils ont deux mille ans de pratique, qui sait ? Toujours est-il que, pour le moment, chaque séance avec le petit bouquin, ainsi que le questionnaire, m’ont fait pleurer. Les questions très précises sur Dieu, sur notre couple, sur notre couple avec Dieu appellent la vérité la plus nue. Oui, je veux t’épouser, je n’en ai jamais été plus certaine. Et ça m’émeut. C’est pour ça que je pleure, mon chéri.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :